Yadh Ben Achour

YBA sJuriste tunisien, spécialiste de droit public et des théories politiques islamiques.

Ancien doyen de la faculté des sciences juridiques de Tunis, Ancien président de la Haute Instance de la Révolution, Membre du Comité des droits de l'homme des Nations Unies.

Lors de la révolution tunisienne de 2011, il est nommé à la tête d’une commission de réforme des textes et des institutions, chargée de débarrasser le droit tunisien des dispositions du régime déchu de Ben Ali. Cette commission fusionne ensuite avec les révolutionnaires et représentants de partis et d’associations réunis au sein du Conseil pour la protection de la révolution pour devenir la « Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique ». À sa tête, il met en place les institutions chargées de veiller sur la transition démocratique en Tunisie. C’est cette commission qui décide entre autres que le scrutin sera un scrutin de liste à la proportionnelle intégrale par liste régionale et que les listes seront mixte et paritaire, ce qui lui a valu le Prix international de la démocratie en 2012.